• FR/FR
  • Mon Compte
Véhicule autonome et véhicule électrique : les deux à la fois !

Véhicule autonome et véhicule électrique : les deux à la fois !

Publié le 19 déc., 2018

Lire plus

L’automobile est en révolution et son futur sera multiple ; deux tendances majeures sont observables. La première concerne le recul, voire la disparition à terme des carburants d’origine fossile (ce qui ne signifie pas la disparition des moteurs thermiques qui seront dans le futur alimentés par des carburants synthétiques) ; et la seconde l’autonomisation des véhicules.

Aujourd’hui, l’autonomisation connaît ses prémices et il reste difficile de prédire quelle sera sa trajectoire. Il est envisageable que l’emploi à grande échelle des voitures autonomes se limite d’abord à celui de « navette » et « taxi » dans des espaces limités sans ou avec un minimum d’interaction avec des véhicules humainement pilotés. L’autonomie passera-t-elle aussi par l’impossibilité d’intervention du conducteur humain dans des bulles – telles les villes, où les voitures géreront entre-elles, avec l’infrastructure et une signalisation intelligente, les déplacements ? Les questions sont nombreuses, et à tiroirs !

Toutefois, l’association électrique et autonome devrait être une norme à l’avenir.

En premier lieu les exigences de consommation carburant et leur corollaire, la législation anti-pollution favoriseront les véhicules zéro-émissions. Les villes veulent réduire – voire supprimer – les émissions polluantes et bannir les voitures thermiques individuelles de leurs rues.

En deuxième lieu les véhicules électriques sont parfaitement adaptés à leur conduite par un ordinateur : ses accélérations et décélérations sont linéaires, sans les variations de régime inhérentes au système moteur-boîte de vitesses d’un véhicule thermique.

En troisième lieu, les conditions d’utilisation des automobiles vont évoluer à moyen terme, sous l’impulsion de différents phénomènes :

-  La possession d’une voiture en propre laissera de plus en plus la place à des formes d’autopartage : les voitures seront la propriété de prestataires de services et les utilisateurs des abonnés.

-  Le taux d’utilisation de chaque véhicule augmentera – avec pour corollaire une réduction du volume du parc en circulation/stationnement dans les villes.

Enfin, les pièces mobiles sont nettement moins nombreuses dans un véhicule électrique qui compte trois composants principaux pour produire la force nécessaire à la rotation des roues : la batterie, l'onduleur et le moteur électrique. Chacun compte un petit nombre de composants, à comparer aux centaines d’un moteur thermique. Il en résulte des coûts moindres d’entretien, un élément déterminant pour les gestionnaires des flottes.

Mais ces évolutions ne seront pas généralisables partout, en particulier dans le milieu rural. Les voitures à vendre de demain auront probablement toutes une capacité d’autonomie, mais ne seront pas toutes électriques !

Autres articles

Quelle est la durée de vie d’une voiture ?

Quelle est la durée de vie d’une voiture ?

Lire plus

Le futur est aux voitures connectées !

Le futur est aux voitures connectées !

Lire plus