• FR/FR
  • Mon Compte
Quelle politique automobile pour le président Emmanuel Macron ?

Quelle politique automobile pour le président Emmanuel Macron ?

Publié le 19 Jul, 2017

Les premiers déplacements en voiture d’un nouveau président français ont souvent une portée politique. Après son premier trajet de chef d’État dans un véhicule militaire, c’est à bord d’une DS7 Crossback, future fleuron de la marque de luxe de Citroën, qu’il est retourné à l’Élysée. Un signe qu’il se préoccupe de l’avenir du secteur automobile.

Le secteur est en mutation selon deux grands axes : le développement des technologies embarquées qui amènent à repenser le rôle du conducteur et l’organisation du trafic routier ; et l’obligation écologique qui impose de réduire les niveaux de pollution émise par les moteurs thermiques et de trouver une solution d’équilibre entre efficacité énergétique et empreinte écologique globale de l’automobile.

Le premier axe demande des réflexions à l’égard des véhicules autonomes et les moyens nécessaires à la gestion d’une circulation plus sûre et plus fluide. Cela demandera des travaux d’infrastructures, une révision de la formation des conducteurs et une politique de sécurité et de prévention routière qui remplisse efficacement son rôle.

L’obligation écologique embrasse quant à elle de nombreux axes. En son nom, certains veulent interdire la circulation des voitures diesel à très court terme et imposer des restrictions de circulation plus sévères. Or, se déplacer est essentiel et représente une lourde charge pour les catégories sociales les moins aisées ou les habitants des zones rurales ; à leur égard, il convient donc de prendre des mesures qui leur permettent de s’équiper en véhicules plus propres à portée de leur ressources financières. Une solution envisageable est une prime pour l’acquisition d’une voiture d’occasion récente, comme celles proposées par Hertz Rent2Buy pour le remplacement d’un vieux véhicule diesel.

Ce type de mesure, déjà appliqué en France au profit des voitures neuves, pourrait-il être adopté au niveau européen ? Une question qui mérite d’être examinée car de plus en plus de pays et de grandes villes en Europe mettent en place des politiques environnementales qui affectent la circulation routière. Après tout, pouvoir acheter une voiture d’occasion à Rennes, à Rome ou à Varsovie, plus récente et moins polluante, sont des gestes positifs pour la qualité de vie partout en Europe ! Une solution à porter à Bruxelles pour le président Macron ?

Archives blog

Autres articles

Que faire en cas de panne de carburant

Que faire en cas de panne de carburant

Lire plus

Le moteur diesel est-il sur le déclin ?

Le moteur diesel est-il sur le déclin ?

Lire plus