• FR/FR
  • Mon Compte
Quelle motorisation est la plus efficace ?

Quelle motorisation est la plus efficace ?

Publié le 11 janv., 2019

Lire plus

La question centrale aujourd’hui est de déterminer de manière globale l’efficacité énergétique d’une voiture par rapport à la pollution totale induite par son cycle de vie.

Aujourd’hui, et bien que largement décriée pour ses émissions de particules fines – alors même que les émissions des modèles actuels les plus performants sont nettement sous les limites des normes Euro 6.2 applicables à tous les véhicules depuis le 1er septembre 2018 – la motorisation diesel continue d’offrir des voitures économes en carburant.

Un avantage dû à sa consommation en carburant qui reste basse en moyenne dans toutes les conditions du trafic – et un volume de carburant moindre signifie des émissions moindres.

Les nouveaux moteur à essence à injection directe apportent une réduction de la consommation, mais avec pour contrepartie une hausse des émissions de particules fines. Consommant légèrement plus qu’un diesel, le moteur à essence offre un excellent rapport coût-efficacité dès lors que le kilométrage moyen annuel reste sous les 18 000 kilomètres.

Face à ces véhicules thermiques à 100 %, les hybrides offrent surtout l’avantage de parcourir des trajets urbains courts en mode électrique ; un avantage indéniable en termes d’émissions. Toutefois, ils n’offrent pas d’avantage décisif en milieu rural ou sur autoroute, où leur moteur thermique reste essentiel.

Les véhicules zéro-émission se répartissent entre les voitures électriques et celles à hydrogène. La voiture électrique à batterie est pour le moment en butte à plusieurs problèmes qui assombrissent son bilan écologique, notamment l’impact environnemental de la fabrication des batteries et de l’électricité nécessaire au chargement. Par ailleurs, son coût élevé à l’achat et ses limites en termes d’autonomie font qu’elle est encore inaccessible ou inadaptée à leurs besoins pour de nombreux automobilistes. Quant à la voiture à hydrogène, son développement dépendra surtout de celui de la production d’hydrogène.

Acheter une voiture en 2019 signifie s’engager pour 3 à 5 ans, voire plus, avec souvent des contraintes budgétaires. Une voiture d’occasion 100 % thermique reste un achat raisonnable, surtout que les voitures électriques d’occasion sont encore rares – et souvent revendues par des propriétaires insatisfaits des performances.

Autres articles

Voiture semi-autonome ou autonome, quelle différence ?

Lire plus

Comment lutter contre la fraude au compteur kilométrique falsifié ?

Comment lutter contre la fraude au compteur kilométrique falsifié ?

Lire plus