• FR/FR
  • Mon Compte
Quelle est la durée de vie d’une voiture ?

Quelle est la durée de vie d’une voiture ?

Publié le 12 déc., 2018

Lire plus

La durée de vie des voitures est un sujet de discussion qui n’appelle aucune réponse définitive tant les paramètres variables sont nombreux : ceux liés au véhicule lui-même, et ceux qui relèvent de son utilisation et des conditions de celle-ci.

Les voitures sont des objets largement « robot-facturés » ; quel que soit le modèle, la qualité de fabrication est la première condition de sa longévité. Cette qualité dépend de celle des matériaux et composants employés, de la justesse des assemblages et des contrôles subis en sortie de chaîne. Par conséquent, plus un modèle est « haut de gamme », plus sa longévité est importante.

La seconde condition est la cylindrée du moteur. Celle-ci détermine directement la puissance disponible pour fournir le couple moteur - c’est-à-dire le degré d'effort exprimé en newtons mètre (Nm), fourni pour faire avancer le véhicule - et le régime requis pour obtenir le couple maximum sur un rapport de vitesse donné.

Un moteur étant constitué de pièces mécaniques en mouvement dans un environnement à très haute température, son usure dépend de la vitesse de rotation/du déplacement de ces pièces. Plus le régime moteur est élevé, plus l’usure est rapide. Un moteur de grosse cylindrée tournant moins vite bénéficie donc d’une longévité supérieure.

Les conditions d’utilisation se répartissent en trois catégories : l’environnement dans lequel le véhicule évolue, le style de conduite et, l’entretien. Chacune affecte la longévité du véhicule.

Les paramètres d’environnement sont de différents ordres : le climat de la région, sa géographie, la prédominance du type de circulation (urbaine, périphérique, rurale ou autoroutière), les conditions de stationnement (garage, sous auvent, en plein air). Une voiture faisant essentiellement des trajets autoroutiers dans une région de plaine au climat tempéré, et bénéficiant d’un garage aura une longévité supérieure à celle circulant dans des conditions moins favorable.

Le style de conduite dépend du conducteur : passage des vitesses au régime optimal, utilisation des rapports au bon régime, conduite souple évitant accélérations et freinages brutaux sont des principes préservant la longévité – et réduisant également la consommation de carburant.

Enfin, l’entretien doit être régulier : le respect scrupuleux des préconisations d’entretien du constructeur est la règle élémentaire. La seconde est de procéder sans délai à la réparation ou au remplacement des organes défaillants.

Compte tenu de ces éléments une voiture d’occasion récente (3 ans / 50 000 km), par exemple une ex-voiture de flotte, dotée d’un moteur tournant à faible régime, offre un potentiel au-delà de 250 000 kilomètres, voire plus selon le soin que vous y apporterez. 

Autres articles

Qu’est-ce qu’une aide à la conduite automobile ?

Qu’est-ce qu’une aide à la conduite automobile ?

Lire plus

Véhicule autonome et véhicule électrique : les deux à la fois !

Véhicule autonome et véhicule électrique : les deux à la fois !

Lire plus