• FR/FR
  • Mon Compte
Les voitures hybrides sont-elles vraiment bonnes pour l’environnement?

Les voitures hybrides sont-elles vraiment bonnes pour l’environnement?

Publié le 24 avril, 2014

Lire plus

En résumé et au risque de saper le suspense, la réponse est NON. Mais, à vrai dire, aucune voiture n’est bonne pour l’environnement. A partir du moment où un objet a besoin d’être fabriqué, il a un impact sur l’environnement, puis son acheminement au point de vente, son utilisation, sa durée de vie et sa dégradation post-mortem contribuent encore à endommager l’environnement. C’est ce qu’on appelle l’empreinte écologique. Donc, à moins de vous déplacer pieds nus sur des chemins de terre, tout mode de transport a des conséquences néfastes sur la nature.

Il s’agit donc en réalité de comparer l’empreinte écologique d’une voiture hybride à une voiture essence ou diesel. Car comparer seulement le taux d’émissions de carbone à la sortie du pot d’échappement ne constitue qu’une partie de l’impact d’une voiture.
Ainsi, les matériaux de fabrication d’une voiture hybride sont à peu près les mêmes qu’une voiture essence, mais contiennent en plus des batteries au lithium et au cobalt, des minéraux qu’il faut extraire des montagnes de façon pas très agréable pour notre mère planète. En fait, le surplus global de CO2 engendré par la production d’une voiture hybride est estimé à 50%.

Quant à l’acheminement aux points de ventes et l’impact de la construction des points de recharge comparé aux stations essence, on peut dire qu’il est le même pour les deux types de voitures.

Passons alors à l’utilisation et la dégradation des voitures. Les voitures hybrides utilisent moins d’essence que les voitures conventionnelles, et les voitures électriques n’en utilisent pas du tout. Sur ce point, la différence est nettement en faveur des voitures « eco-friendly », surtout si l’on prend en compte que l’électricité peut être créée par l’énergie solaire ou éolienne et non atomique. En ce qui concerne la fin de vie des voitures hybrides, les batteries sont recyclables à 90% et de nombreux composants sont récupérables.

Il faut en fait rouler longtemps pour que l’empreinte biologique d’une voiture hybride soit moins importante que celle d’une voiture traditionnelle : à moins de 100 000km, une voiture électrique n’a qu’entre 9 à 14% d’impact en moins qu’une voiture à essence, mais de 27 à 29% autour de 200 000km. Cependant, avec la généralisation des voitures vertes, les modes de fabrication devraient s’améliorer, et les sources d’énergie propres se multiplier, alors gardez espoir – ou optez pour la marche.

Archives blog

Autres articles

Essayez des voitures le weekend

Essayez des voitures le weekend

Lire plus

Des nouvelles voitures moins polluantes

Des nouvelles voitures moins polluantes

Lire plus