• FR/FR
  • Mon Compte
Le Marché Français des Voitures Hybrides

Le Marché Français des Voitures Hybrides

Publié le 14 nov., 2013

Lire plus

Alors que Toyota vient de dépasser la barre des 5 millions de véhicules hybrides vendus à travers le monde et que les différents constructeurs automobiles lancent ou vont lancer de nouveaux modèles, la France n’est pas en reste, avec près de 3% du total de son parc portant sur les voitures hybrides ou électriques.

Si les ventes augmentent en permanence, le marché français reste minime. Les ventes de véhicules hybrides à essence ont néanmoins augmenté de 40%, et ont été multipliées par 12 pour les hybrides diesel. D’autant que l’augmentation du prix de l’essence et la volonté de « rouler plus écologique », doublées d’incitations par des primes gouvernementales et constructeurs, portent peu à peu leurs fruits.

Les critères d’achat de voitures hybrides

En France, les deux critères d’achat principaux d’une voiture hybride sont les suivants :

- une bonne qualité de voiture

- une consommation réduite en carburant

Les développements des différents constructeurs, tels que Toyota, Renault, Nissan, Lexus, Citroën ou encore Peugeot devraient pouvoir répondre à leurs attentes, même si l’on peut encore douter de l’objectif affiché par la Société des Ingénieurs de l’Automobile, à savoir compter pour 70% du marché automobile en 2020.

Une offre diversifiée

Le marché des hybrides est très spécifique, et parfois difficile à lire pour un consommateur novice qui s’y intéresserait. Les constructeurs ont développé différents types de modèles que l’on peut regrouper ainsi : les hybrides électriques, les hybrides utilisant des biocarburants ou du gaz naturel, les hybrides à essence ou diesel. En France, cela correspond à près de dix modèles spécifiques : la Toyota Prius, la Honda Jazz, la Toyota Auris, le SUV Lexus RX, la Ford Focus 1.8 Duratec Bioflex, la Citroën C3 au gaz naturel… peu à peu, les technologies hybrides sont disponibles pour un panel toujours plus large de types de véhicules.

Or, en combinant la réduction des surcoûts de budget pour un véhicule hybride et les primes de bonus/malus environnemental mises en place par le gouvernement, le choix économique est de plus en plus viable, ce qui pousse de nombreux Français et Européens à se tourner vers ces véhicules qui consomment moins, polluent moins et sont relativement récents (voire lancés très récemment). D’autant que dès 16 000/18 000 euros environ, des modèles de qualité sont accessibles.

De nouveaux développements à venir

Après les citadines, les premiers SUV, les bus hybrides, les modèles prestigieux de BMW et Mercedes en hybride, les cabriolets devraient aussi se développer en France.

Aujourd’hui, le choix est plus large qu’il y a quelques années, où les hybrides relevaient de petits modèles compacts ou de citadines à la faible autonomie. Si les constructeurs travaillent en permanence à améliorer les batteries, à développer de nouveaux moteurs et technologies, le choix esthétique est en revanche bien plus large et les performances augmentent peu à peu.

vehicules-electriques

L’alternative : les véhicules électriques

Eux aussi connaissent un nouvel engouement, même si leur présence est encore limitée. Si la voiture Zoé imaginée par Renault est loin d’atteindre les résultats escomptés, la Leaf de Nissan connaît un succès certain. Si les bornes et structures de recharge venaient à augmenter en parallèle des capacités de ces voitures électriques, les deux marchés combinés de l’hybride et de l’électrique pourraient bien révolutionner le paysage automobile français tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Trouvez les voitures d’occasion à vendre in france at www.hertzrent2buy.fr

Archives blog

Autres articles

Manuel Valls Souhaite Réduire la Vitesse sur les Routes Francaises

Manuel Valls Souhaite Réduire la Vitesse sur les Routes Francaises

Lire plus

Quel avenir pour le Coyote

Quel avenir pour le Coyote

Lire plus