• FR/FR
  • Mon Compte
La sécurité routière à l’heure européenne

La sécurité routière à l’heure européenne

Publié le 23 janv., 2019

Lire plus

La circulation routière change. D’un monde quasi-sauvage au début des années 70, où le code de la route réglementait principalement les croisements, les sens de circulation et le stationnement (jusqu’en 1970, l’unique limitation de vitesse en France concernait les agglomérations, à 60km/h), l’espace routier est aujourd’hui hyper-réglementé et de plus en plus placé sous surveillance – notamment avec les radars automatiques isolés ou de contrôle de tronçons.

Quelques chiffres : le volume du parc français a été multiplié par 3 entre 1970 et 2018 (de 13,7 millions d’unités à 39,1), la mortalité routière divisée par 4,5 entre le pic de 1972 (16 612) et 2017 (3 693), soit un passage de plus de 1200 tués par million de véhicules en circulation à moins de 100 aujourd’hui.

L’objectif « zéro mort » des pouvoirs publics nationaux et des autorités européennes d’une part, la généralisation de dispositifs qui participent à l’autonomisation des véhicules (même si l’autonomie totale relève à ce stade de la chimère plus que du réalisme) imposant à court terme l’adaptation des règles de circulation d’autre part, autant d’éléments qui ont amené la Commission européenne à proposer la révision des règles de sécurité routière dans le cadre du Programme pour une mobilité sûre, propre et connectée et du Plan d’action stratégique sur la sécurité routière.

La Commission propose ainsi d’équiper les nouveaux modèles de 19 dispositifs de sécurité avancés, tels que le freinage d'urgence automatisé et l'aide au maintien de la trajectoire pour les voitures ou des systèmes de détection des piétons et des cyclistes pour les camions. Parallèlement, elle entend soutenir les États membres pour sécuriser les sections de route dangereuses et à mieux cibler les investissements.

« Ces mesures pourraient sauver jusqu'à 10 500 vies et éviter près de 60 000 blessures graves sur la période 2020-2030, contribuant ainsi à l'objectif à long terme de l'UE de ramener le nombre de morts et de blessés graves sur les routes le plus près possible de zéro d'ici à 2050 («Vision zéro»). » (Source : Commission européenne)

Parallèlement, l’Union promeut, par le biais de la Charte européenne de la sécurité routière, une approche intégrée de la sécurité routière dans les trois domaines clés : la sécurité des véhicules, l'infrastructure en matière de sécurité, et le comportement des usagers.

Ces politiques ambitieuses visent à rendre plus sûres des routes où évolueront à la fois des voitures d’occasion âgées et des neuves bardées de technologie dernier cri ; et à rendre plus transparents les marchés de l’occasion, avec des voitures à vendre ou d’ex-voitures de flotte mieux traçables.

Autres articles

Comment lutter contre la fraude au compteur kilométrique falsifié ?

Comment lutter contre la fraude au compteur kilométrique falsifié ?

Lire plus

SUV ou crossover : quelles différences ? S’il y en a !

SUV ou crossover : quelles différences ? S’il y en a !

Lire plus