• FR/FR
  • Mon Compte
Des nouvelles voitures moins polluantes

Des nouvelles voitures moins polluantes

Publié le 27 avril, 2014

Lire plus

Grâce aux directives du Parlement européen passées en Novembre 2013, les nouvelles voitures seront moins polluantes. Ainsi, les voitures construites à partir de 2015 au plus tôt et 2021 au plus tard, devront réduire leurs émissions de Co2 de 27%.

Certains constructeurs – notamment les constructeurs allemands – traînaient les pieds pour adopter cette mesure qui semblait contraignante pour les grosses cylindrées. Mais les eurodéputés ont voté de façon largement majoritaire en harmonie avec la stratégie environnementaliste visant à limiter le réchauffement climatique.

L’objectif est d’atteindre une réduction de 27% d’ici 2021 pour tous les modèles, soit en moyenne 95g/km, ce qui équivaut à une consommation de 4l/100km pour une voiture essence, et 3,6l/100km pour une voiture diesel. Cependant, ce rapport sera encore moins élevé pour les petites voitures de moins d’une tonne, ce qui ne semble pas difficile actuellement considéré les techniques modernes déjà utilisées pour certains modèles. Par exemple, la Peugeot 308 1.6 BlueHDI n’émet que 82g/km. Il suffit donc que les constructeurs fassent l’effort de se moderniser. Néanmoins, pour les gros modèles, comme les SUV et les berlines premium, il va falloir trouver d’autres solutions pour garder la puissance nécessaire au poids de la voiture. Pour cela, les constructeurs devront utiliser des technologies plus chères, comme l’hybridation rechargeable ou même passer au tout électrique. Finies les grosses goulues !

Outre une baisse de pollution directe due à la réduction des émissions de Co2, la directive européenne présente un autre avantage de taille pour les conducteurs : le passage à la pompe devrait lui aussi être réduit. Encore que ce ne soit pas garanti si le cours du pétrole continue d’augmenter – après tout, c’est une ressource limitée on le sait – et si les gouvernements essaient de rattraper le manque à gagner en augmentant les taxes. Dans cet esprit, on peut penser que miser sur les voitures hybrides ou électriques est sans doute le pari d’avenir. Certes, actuellement le prix d’entrée est un peu plus élevé, mais sur le long terme, le conducteur gagne en frais de consommation (et en culpabilisation !). De plus, comme les constructeurs seront tous obligés de se mettre au vert d’une façon ou d’une autre, les tarifs devraient finir par s’équilibrer.

Somme toute, la seule question que l’on se pose est : pourquoi n’avoir pas commencé plus tôt ?

Archives blog

Autres articles

Les voitures hybrides sont-elles vraiment bonnes pour l’environnement?

Les voitures hybrides sont-elles vraiment bonnes pour l’environnement?

Lire plus

Les voitures en kit, pour les passionnés

Les voitures en kit, pour les passionnés

Lire plus