• FR/FR
  • Mon Compte
Des normes de plus en plus sévères pour les véhicules à moteur thermique

Des normes de plus en plus sévères pour les véhicules à moteur thermique

Publié le 06 juin, 2018

Lire plus

L’introduction en septembre 2017 des nouvelles évolutions des normes anti-pollution, avec la version Euro 6c, vient clarifier la situation alors que les séquelles et les prolongements du « Dieselgate » occupent encore l’actualité avec de nouveaux constructeurs régulièrement incriminés.

La norme Euro 6c instaure de nouvelles méthodes pour les mesures de consommation, d’émissions de CO2 et de polluants – et pour les diesels, des mesures des NOx. Beaucoup plus sévères, ces nouvelles méthodes incluant des tests en conditions réelles et regroupées sous le sigle WLTC (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Cycles / Cycles d'essai des véhicules légers harmonisés dans le monde) vont aussi rétablir les vérités quant aux consommations et niveaux de pollution réels des voitures mises sur le marché.

Quel va être l’impact de ces nouvelles règles ? Il est probable que les voitures seront un peu plus chères en raison des nouveaux dispositifs de réduction catalytique sélective (SCR - Selective Catalytic Reduction) sur les moteurs diesel, ou des filtres à particules sur les véhicules à essence. Ce surcoût sera alourdi pour les diesels par l’achat d’additif « AdBlue » à base d’urée pour le SCR ; de 1 à 3 litres pour 1000 kilomètres, pour un coût 1,5 euro le litre. Les tarifs des voitures neuves pourraient ainsi augmenter de 300 à 500 euros selon les modèles.

Cette hausse pourrait être partiellement compensée par une légère réduction de la consommation de carburant, même si comme les nouveaux tests le montrent, la consommation réelle de nos voitures est bien supérieure aux informations fournies auparavant par les constructeurs. Nombre de voitures à vendre affichent désormais une consommation jusqu’à 20 % supérieure à ce qui était publicisé auparavant !

Pour autant, l’offre alternative reste encore trop limitée et trop onéreuse pour beaucoup d’automobilistes. « L’électrification » est certes en marche mais à ce stade les politiques gouvernementales sont encore peu incitatives pour remplacer massivement le parc ancien. Il est vrai que l’on ne peut remettre en cause en quelques années une politique automobile en place depuis plus de 50 ans ! Face à ces changements, privilégiez l’achat d’une voiture d’occasion pour la conserver de 5 à 7 ans, et pour ne pas vous tromper, louez une voiture avant de l’acheter.

Autres articles

Cinq accessoires indispensables pour votre voiture

Cinq accessoires indispensables pour votre voiture

Lire plus

La voiture autonome, réalité à moyen terme ou utopie ?

La voiture autonome, réalité à moyen terme ou utopie ?

Lire plus