• FR/FR
  • Mon Compte
Connaissez-vous le « All Black » du paddock de Formule 1 ?

Connaissez-vous le « All Black » du paddock de Formule 1 ?

Publié le 17 août, 2018

Lire plus

Né en 1989 à Palmerston North en Nouvelle-Zélande, Brendon Hartley débute très tôt en sport automobile avec comme beaucoup de ses pairs des premiers tours de circuit dans le baquet d’un kart, dès 6 ans. Sa précocité ne se dément pas et à 13 ans il participe au championnat le Formula First de Nouvelle-Zélande. En 2004, il clôt sa seconde saison à la deuxième place du championnat Formula Ford.

Il s’ensuit pour le jeune talent deux saisons en Toyota Racing Series avant qu’il ne rejoigne l’Europe en 2006 – à moins de 17 ans – pour participer aux épreuves de Formule Renault. En 2007, il est intégré au programme de jeunes pilotes de Red Bull. La même année il fait ses débuts en Formule 3.

En 2008, il poursuit sa progression et son apprentissage de la monoplace en participant au championnat britannique de Formule 3, qu’il termine à la 3e place après 5 victoires en 22 courses. Il est également pilote-essayeur au sein de la Scuderia Toro Rosso.

Jusqu’en 2012, sa carrière se poursuit en Formules 3 et 2, avec des résultats en dents de scie qui ne confirment pas véritablement ses débuts prometteurs. Cette même année il débute en endurance avec notamment une participation aux 24 Heures du Mans en catégorie LMP2 au sein de Murphy Prototypes. Parallèlement il est pilote-essayeur chez Mercedes AMG Petronas en Formule 1.

Sa carrière en endurance prend le devant entre 2013 et 2017, au volant entre autres de la 919 Hybrid de l’écurie Team Porsche ; il remporte en 2015 et 2017 le championnat du monde d’endurance de la FIA avec en particulier une victoire au Mans en 2017 avec ses coéquipiers Timo Bernhard et Earl Bamber, ce dernier également un compatriote !

À la fin 2017, il est appelé au volant de la Toro Rosso pour le Grand-Prix des États-Unis ; il termine cette première course à la 13e place et participe au sein de l’écurie aux dernières courses de la saison avant d’être confirmé comme pilote pour la saison 2018.

Après 11 courses disputées, son bilan est maigre avec seulement 2 points marqués, reflets de ses 10e place aux Grand-Prix d'Azerbaïdjan et d’Allemagne. Sa saison a aussi été marquée jusqu’ici par un violent accident aux essais en Espagne et une série. Actuellement à la 19e et avant dernière place du championnat, Brendon Hartley devra accomplir une deuxième partie de saison plus performante pour conserver des chances de garder son volant en 2019 : il n’y pas autant de volants de F1 que de voitures d’occasion à vendre et il est probable qu’il préfère l’essai en circuit à l’essai routier !

 

Autres articles

Qui achète des voitures d’occasion

Qui achète des voitures d’occasion

Lire plus

Quels accessoires pour votre iPhone en voiture ?

Quels accessoires pour votre iPhone en voiture ?

Lire plus