• FR/FR
  • Mon Compte
Comment sont calculés les tarifs des assurances auto

Comment sont calculés les tarifs des assurances auto

Publié le 28 févr., 2018

Lire plus

En matière d’assurance auto, c’est le véhicule qui est assuré, et non le conducteur. Toutefois, si les caractéristiques du véhicule sont d’abord prises en considération, le conducteur principal – l’assuré – affecte l’équation avec son bonus ou malus.

Deux critères ont un poids essentiel pour l’établissement du barème de base : la puissance réelle et la valeur à neuf du véhicule.

La puissance car les véhicules puissants causent plus d’accidents, et la valeur à neuf car elle détermine les coûts des réparations, plus onéreux pour le haut de gamme. À cela s’ajoute :

1. le risque de vol (plus un modèle est puissant et luxueux, plus le risque s’élève) ;
2. la zone géographique (les régions accidentogènes ou avec un taux de vols élevé sont pénalisées) ;
3. le stationnement en garage diminue le barème ;
4. l’usage professionnel ou privé, le premier majorant le barème ;
5. la conduite exclusive ou non : plus de conducteurs sont autorisés, plus le barème augmente ;
6. le type de motorisation, qui affecte plus ou moins les coûts de réparation.
7. les équipements de sécurité et d’aide à la conduite permettant une conduite plus sûre peuvent diminuer le barème.

L’âge du véhicule compte peu, car n’affectant en rien les risques couverts (tels les dommages à l’autre véhicule en cas d’accident fautif) ni les coûts de réparation. De ce fait, l’assurance d’une voiture d’occasion n’est guère moins coûteuse que celle du même modèle neuf.
Certains critères propres au conducteur principal s’ajoutent : sexe, âge, situation matrimoniale, ancienneté de permis de conduire (les « jeunes » conducteurs sont ainsi pénalisés).

Après détermination du barème de base, celui-ci est affecté d’un coefficient de bonus/malus dépendant des antécédents d’assurance du conducteur principal. À la souscription d’un nouveau contrat, l’assureur prend en compte les données du relevé d’informations fournis par l’assureur précédent. Soit :

1. les sinistres déclarés à l’assureur ;
2. la part de responsabilité de l’assuré lors des accidents éventuels ;
3. le coefficient de bonus – malus détenu.

Ce coefficient appliqué au barème de base va donner le montant final de la prime d’assurance annuelle. Le montant de la prime sera aussi affecté par les conducteurs secondaires portés au contrat le cas échéant.

D’un assureur à l’autre, la méthode d’établissement du barème de base peut varier. Alors, pour trouver le meilleur tarif, n’hésitez pas à comparer !

Autres articles

Quel est l’impact de votre voiture sur l’environnement ?

Quel est l’impact de votre voiture sur l’environnement ?

Lire plus

Salon international de l'automobile de Genève 2018

Salon international de l'automobile de Genève 2018

Lire plus